foto website1

Grâce aux bons talents, Meat&More va de l’avant

Céline Demey, HR Business Partner

Meat&More est une entreprise transformatrice de viande qui offre deux formules: Buurtslagers et Bon’Ap. Le groupe est en croissance rapide et compte aujourd’hui plus de 130 magasins et embauche un millier de collaborateurs.

La direction de Meat&More met en œuvre une vision centrée sur l’humain, « employer les bons talents au bon endroit » en pratiquant une « communication ouverte et directe » et réussit ainsi à se développer dans un marché où le changement est la seule constante.

 

SE CONCENTRER SUR LES TALENTS, LES UTILISER AVEC BON SENS

L’entreprise Meat&More est ambitieuse. Elle entend briller en investissant dans les talents de son personnel. Elle ne veut pas être simplement une entreprise performante parmi d’autres, mais être une véritable famille dont tout le monde veut faire partie.

Le projet est né de la vision de la direction et a été développé par le département production qui compte six sous-départements et quelque 150 collaborateurs.

Plusieurs décisions ont été prises au niveau organisationnel :

  1. Nouveau service de Simplification du travail : ce service mène des recherches ergonomiques et apporte des adaptations, stimule et coordonne des propositions d’amélioration des collaborateurs sur le terrain et enfin effectue des recherches et formule des recommandations sur la charge de travail.
  2. Nouveau service de Planification de la production : ce service a été créé au moment du lancement de SAP. Toutes les opérations de planification ont été retirées de l’éventail des tâches des responsables du département. Lesquels ont donc désormais plus de temps pour encadrer et coacher leurs collaborateurs.
  3. Une structure de réunion a été mise en place pour améliorer la communication entre les différents sous-départements au sein de la production. Au cours des réunions quotidiennes du matin, les responsables discutent du planning et de l’allocation du personnel, examinent si des collaborateurs peuvent être employés à d’autres tâches, en tenant compte de leurs préférences personnelles. Autre point inscrit à l’ordre du jour : la vie sur le lieu de travail. On est à l’écoute des souhaits et besoins des collaborateurs en essayant de les satisfaire au mieux compte tenu bien entendu des impératifs de la firme.

 

vlees_in_de_kuip (002)10

INVESTIR DANS LE PERSONNEL, C’EST LUI CONSACRER DU TEMPS

Il y a 5 ans, la direction a pris une décision importante, en fixant un cap clair. Le responsable en partance à la production a été remplacé par deux responsables, afin qu’ils aient davantage de temps à consacrer au personnel.

Tout a commencé par un entretien personnel entre les responsables de la production et chaque collaborateur, en vue de faire connaissance. Ce qui a permis de sonder leur satisfaction, leur rôle, leurs ambitions, etc. Par la suite, ces entretiens se sont poursuivis de manière informelle : sur la ligne de production, à la machine à café, etc.

Les responsables du département ont également fait l’objet de toutes les attentions : ils ont bénéficié de l’accompagnement intensif d’un coach externe afin, à leur tour, de parfaire leurs aptitudes de coach, mais aussi de formations, notamment sur le leadership (« Qui suis-je et qui est l’autre », MBTI, etc.).

Par ailleurs, le responsable Personnel & Organisation leur a enseigné l’attitude de base en matière d’implication : être présent le plus possible sur le lieu de travail, collaborer, évoluer parmi le personnel et consacrer du temps aux collaborateurs.

« Les collaborateurs de Meat&More semblent si heureux lorsqu’ils sont ici, comme s’ils n’aimaient rien tant que travailler…?! »

L’entreprise connaissant une croissance continue, il sera plus difficile à l’avenir de continuer à consacrer du temps au personnel. Un développement soutenu est très motivant, mais il s’agit de garder le volant bien en mains. Les équipes ne peuvent pas compter plus de 10 à 15 personnes, avec un seul coach. De cette manière, les gens n’auront jamais l’impression d’être un numéro.

ROTATION DE JOB EN INTERNE: THE SKY IS THE LIMIT

Au cours des deux années écoulées, 29 des 150 collaborateurs de production ont exercé une autre fonction en interne. Pour certains, il s’agissait du premier échange de job, pour d’autres du deuxième, voire du troisième durant leur carrière chez Meat&More.

Les exemples pratiques parlent d’eux-mêmes. Ils sont le fruit de formations, de possibilités offertes, de communication ouverte, de dynamique de groupe, de développement des talents, de bonheur partagé et d’approche positive, de prise de responsabilité, de croissance et progrès, de contribution aux améliorations, etc.

 

PAS UN PROJET, MAIS UNE CULTURE

S’occuper chaque minute de ses collaborateurs, pour chaque idée et chaque projet se mettre dans la peau du collaborateur, leur consacrer du temps pour associer tout le monde à la réussite de l’entreprise, pratiquer le coaching continu, etc. C’est ce à quoi s’emploie depuis 5 ans la firme qui opère ainsi dans une ambiance unique.

Il règne une ambiance de collégialité, de dialogue ouvert et de flexibilité. Où l’on tient compte le plus possible du souhait du collaborateur : certains aiment la variété, d’autres préfèrent opérer chaque jour à leur poste de travail familier. Ce faisant, Meat&More crée une situation win-win.

Les collaborateurs se sentent chez eux à Meat&More. Chaque collaborateur peut être lui-même, faire savoir quand il est moins heureux, bénéficier de temps et d’attention. C’est possible, entre autres, grâce aux entretiens personnels, aux questionnaires à 360 ° et en plus, on examine son potentiel de développement.

Par ailleurs, l’entreprise organise de nombreuses initiatives qui conduisent les collaborateurs à se sentir valorisés : activité annuelle de team-building et fête de la fin de l’été, sortie resto mensuelle avec les collaborateurs, sport gratuit, tombola de la nouvelle année où les cadeaux d’affaires sont redistribués au personnel tiré au sort, etc.

Outre une réaffirmation continue de la vision, les managers peuvent mener à bien toute une série d’actions pratiques pour stimuler l’implication. Par exemple, instaurer des points de mesure relatifs à la production et à l’allocation du personnel afin que les collaborateurs sachent mieux ce qu’il en est à leur poste de travail. Cela les encourage également à alimenter les réflexions sur les améliorations possibles. Ainsi, depuis le début de 2016, pas moins de 141 propositions d’amélioration ont été soumises.

Ce qui avait débuté comme un projet est vécu à présent comme une culture, intégrée dans l’ADN de Meat&More.

 

MOTIVATION DU JURY

C’est un authentique projet pragmatique avec une vision claire comme point de départ et une culture comme point d’arrivée. Meat&More investit systématiquement dans les talents, avec à la clé de nombreuses promotions et rotations internes. L’engagement et la flexibilité des collaborateurs se situent à un niveau très élevé, ce à quoi aspire naturellement toute entreprise. Un bon cas sur différents plans : communication, formations, développement personnel, implication, etc. Les exemples pratiques parlent d’eux-mêmes. La prochaine étape pour cette entreprise en pleine croissance est de rendre les résultats plus mesurables.